Elections municipales à Châtillon : Jean-Paul Boulet, Anne-Christine Bataille et Carole Guillerm se rassemblent

Les listes représentées par Jean-Paul Boulet, Anne-Christine Bataille et Carole Guillerm proposent un projet inscrit dans la modernité et pour l’avenir de Châtillon au service de ses habitants. Ils appellent à un rassemblement large et à la mobilisation de tous les citoyens souhaitant s’investir dans cette dynamique nouvelle. 


Les candidats mettent en avant la complémentarité de leurs listes qui allient expérience, compétence, jeunesse, et volontarisme; en un mot, le renouveau. 


La convergence des programmes, dont les financements ont été travaillés, conduit naturellement à un rapprochement des sensibilités du Centre et de la Droite à Châtillon. 


Ces trois listes sont unies par une volonté commune de faire évoluer et moderniser la gouvernance de la ville, dans le partage et la culture du débat. Pour notre ville, il y a des enjeux prioritaires comme la solidarité, la transition écologique, les mobilités, l’aménagement du territoire et la sécurité qui entrent en résonance avec des décisions fortes sur une nouvelle façon de vivre. 

 

« Nous sommes, tous autant les uns que les autres, attachés à l'intérêt général et déterminés à développer l'action municipale dans ce qu'elle a de meilleur. Aujourd’hui, nous écrivons une nouvelle page pour Châtillon.» indique la tête de liste de ce nouveau rassemblement, Jean-Paul Boulet.


« Naturellement, notre responsabilité est de penser la ville de demain. Nous ne devons pas oublier la crise sanitaire que nous venons de vivre et accompagner au mieux les familles aujourd’hui fragilisées par les conséquences sociales et financières de cette crise. » précise Anne-Christine Bataille. 


« Nous sommes d'accord sur les mêmes axes majeurs de l'action municipale à développer et à repenser. Les grands projets d'urbanisme doivent être amendés et adaptés au regard des évolutions récentes de la sociologie de la ville et des attentes et besoins nouveaux des Châtillonnais. »  ajoute Carole Guillerm. 


C’est ainsi que nous nous sommes tous rassemblés pour Châtillon !