NOTRE PROJET POUR L'ONERA

Le futur aménagement du site de l’ONERA suscite aujourd’hui de nombreuses interrogations, parfois des inquiétudes nées de rumeurs ou de fausses affirmations qui circulent dans notre  ville. Nous souhaitons rétablir la vérité et vous informer sur l’avenir de ce quartier et ce que nous souhaitons y réaliser.

 

L’enjeu du départ de l’ONERA

Implanté depuis plus de 70 ans avenue de la Division Leclerc, l’ONERA a décidé de regrouper ses sites de Châtillon et Meudon à Massy. Ce départ ne se fera pas avant quatre ou cinq ans, le temps d’achever la construction des nouveaux locaux ce qui libérera  n terrain de trois hectares et un parking d’un hectare.

 

Ce site industriel va devenir résidentiel

Ces emplacements n’ayant plus vocation à accueillir des activités industrielles, la municipalité a, en 2011, révisé son PLU, document qui fixe les règles de construction, pour requalifier ce secteur et y permettre la réalisation de logements résidentiels et d’équipements publics. L’aménagement programmé prévoyait un maximum de 620 logements, dont 20% de logements sociaux, des commerces, une crèche et, sur le parking:  une école, un gymnase scolaire et une extension du parc Malraux.

 

En 2014 est votée la loi ALUR de Mme DUFLOT, ministre écologiste

Mais en 2014, la loi ALUR de la ministre Mme DUFLOT, ministre écologiste de M. Hollande, qui a notamment pour but d’augmenter la densification des constructions dans les grandes agglomérations, a supprimé les Coefficients d’Occupation des Sols des PLU, ce qui a fait disparaître la limitation du nombre de logements fixé par la délibération de 2011. Il serait donc possible aujourd’hui de construire beaucoup plus que ce qui a été fixé en 2011. Ce que nous ne voulons pas !

 

Notre volonté est de limiter le nombre de logements et de maîtriser l’aménagement de ce site

 

Modifier le PLU pour maîtriser l’aménagement du quartier

Nous procéderons à une modification du PLU pour revoir et adapter la programmation de 2011 avec pour objectifs :

-  revoir à la baisse de nombre de logements programmés en 2011

-  prendre en compte les nouveaux modes de déplacement

-  augmenter la part des espaces verts

- dimensionner les équipements publics pour répondre aux besoins des nouveaux habitants

- imposer une certification qualité environnementale de haut niveau à tous les bâtiments- l’aménagement du quartier de l’ONERA fera l’objet d’une concertation avec les Châtillonnais.